Quatuor Hermès

  • Omer Bouchez, Elise Liu violon
  • Yung-Hsin Cang alto
  • Anthony Kondo violoncelle

Yan Levionnois

::cck::57::/cck::
::introtext::

violoncelle

::/introtext::
::fulltext::

Yan Levionnois débute le violoncelle avec son père, puis étudie notamment avec Marc Coppey, Philippe Muller et Truls Mørk. Il a pu par ailleurs bénéficier des conseils de Gary Hoffman, Heinrich Schiff, Natalia Gutman, Frans Helmerson, Steven Isserlis et Natalia Shakhovskaï et à la Juilliard School auprès de Timothy Eddy.

1er prix des concours internationaux André Navarra et “In Memoriam Rostropovitch”, Yan Levionnois a également obtenu deux prix spéciaux lors du dernier concours Rostropovitch, dont celui de la “personnalité la plus remarquable”, et a été nommé aux Victoires de la musique 2011, dans la catégorie "révélation soliste instrumental". Il est d'autre part lauréat des fondations d'entreprise Banque Populaire - Natixis et Safran, et révélation classique de l'Adami 2013. Il s'est produit en soliste avec le London Philharmonic Orchestra, l'orchestre national de France, le Sinfonia Varsovia, l'orchestre national du Capitole de Toulouse, sous la direction de Daniele Gatti, Dimitry Sitkovetsky, Jacek Kaspszyk, Jean-Jacques Kantorow, Heinrich Schiff.

Il compte parmi ses partenaires de musique de chambre Renaud et Gautier Capuçon, Augustin Dumay, David Grimal, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Nicholas Angelich, Frank Braley, Brigitte Engerer, David Guerrier, Emmanuel Pahud, Richard Galliano, le quatuor Ebène.

Défenseur de la musique de son temps, il a travaillé avec des compositeurs tels que Kryštof Mařatka, Jonathan Harvey, Martin Bresnick ou encore Eric Tanguy.

Son premier disque, Cello Solo, sorti en 2013 chez Fondamenta, a notamment obtenu le ffff de Télérama. Sa discographie comporte également un enregistrement live à Lugano du deuxième Trio Élégiaque de Rachmaninov aux côtés de Renaud Capuçon et Denis Kozhukhin, paru chez EMI, ainsi que Pierrots Lunaires, un disque de duos pour violon et violoncelle avec la violoniste Mélanie Clapiès, paru en 2014 chez Fondamenta.

Il joue un violoncelle de Patrick Robin de 2005.

 

::/fulltext::

Dans la presse

  • « Les concerts prévus en 2017 proposeront un nouvel éventail de chefs-d'oeuvre de la musique de chambre. [...] la collégiale Notre-Dame de Lire la suite
    image Le Télégramme (29/11/2016)
  • « [...] il [M. le Maire] a déclaré : "nous avons simplement fourni le lieu, la fondation a fourni les génies." » Lire la suite
    image Le Télégramme (25/07/2016)
  • 1
  • 2
  • 3