Raphaël Sévère

clarinette

Vainqueur du concours de Tokyo à l’âge de douze ans, nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Révélation soliste instrumental » à quinze ans, Raphaël Sévère remporte en novembre 2013 le prestigieux concours des Young Concerts Artists de New York qui lui décerne le 1er Prix ainsi que huit des dix Prix spéciaux. 

Raphaël s’est produit en soliste avec le Deutsche Sinfonieorchester à la Philharmonie de Berlin, l’Orchestra of St. Luke au Alice Tully Hall de New York, l’orchestre de chambre de Paris au festival de Saint-Denis, l’orchestre national de Russie au festival de Colmar, le London Philharmonic Orchestra, le Konzerthausorchester de Berlin, les orchestres nationaux du Capitole de Toulouse, de Bordeaux-Aquitaine, des Pays de la Loire, de Lille, de Strasbourg, de l’Île-de-France. 

En récital, il est présent au Théâtre des Champs Elysées, Kennedy Center de Washington et Merkin Concert Hall de New York, Gardner Museum de Boston et de Vancouver, à l’Auditorium du Louvre, KKL de Lucerne, Rheingau Musik Festival, Mecklenburg-Vorpommern Festspiele, Fondazione La Società dei Concerti di Milano, French May de Hong-Kong, festival de la Grange de Meslay, Salle Molière à Lyon, Grand Théâtre d’Aix en Provence, festival de Radio France Montpellier, les Folles Journées de Nantes, de Varsovie, de Tokyo. 

En musique de chambre, il a pour partenaires les quatuors Ebène, Modigliani, Prazák, Van Kuijk, les trios Wanderer, les Esprits et Messiaen, également Martha Argerich, Boris Berezovsky, Adam Laloum, Jean-Frédéric Neuburger, Gidon Kremer, David Grimal, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Gary Hoffman, Xavier Philips, Victor Julien-Laferrière et François Salque. 

Attiré depuis toujours par la création et étant lui-même compositeur, il crée en 2016 sa première pièce Obscurs pour clarinette et guitare à la salle Cortot avec Antoine Morinière, éditée par L’empreinte mélodique. En 2019, il compose Sept miniatures pour piano seul (création en février 2019) et Entre chien et loup pour guitare seule (création à Vienne en été 2019). En 2020, il créera son premier concerto pour clarinette et orchestre, commande de l’orchestre de Bretagne.

Ses disques ont été distingués, entre autres, par Diapason (Diapason d’Or), Classica (Choc), Télérama (évènement ffff).

En 2017 parait un album consacré au 1er Concerto pour clarinette de Carl Maria von Weber enregistré à la Philharmonie de Berlin avec le Deutsches Sinfonieorchester sous la direction d’Aziz Shokhakimov, couplé à deux œuvres du même compositeur avec le pianiste Jean-Frédéric Neuburger (Mirare).

Complice de toujours avec le trio Messiaen, ils font paraitre en 2018 un album consacré au Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen ainsi qu’aux Court Studies from the Tempest de Thomas Adès (Mirare, diapason d’or et choc Classica).

Les concerts du festival

  • Tous
  • Beethoven
  • Brahms
  • Chausson
  • Clérambault
  • Couperin
  • Crumb
  • Fauré
  • Lambert
  • Moulinié
  • Schubert
  • Stravinski
  • Taneiev
  • Von Zemlinsky
  • Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749)

    Fables lues de La Fontaine et chantées

    Michel Lambert (1610-1696), Antoine Boësset (1587-1643)

    Airs de cours

    Lire la suite
    • Clérambault
    • Couperin
    • Lambert
    • Moulinié
  • Ludwig van Beethoven (1770-1827)

    Quatuor n° 15 opus 132

    Gabriel Fauré (1845-1924)

    Quintette n° 1 pour piano et cordes

    Lire la suite
    • Beethoven
    • Fauré
  • Alexander von Zemlinsky (1871-1942)

    Trio pour clarinette, violoncelle et piano opus 3

    Franz Schubert (1797-1828)

    Trio pour piano, violon et violoncelle n° 2 opus 100 D. 929

    Lire la suite
    • Schubert
    • Von Zemlinsky
  • George Crumb (né en 1929)

    Black Angels, Treize Images des pays sombres, pour quatuor à cordes électrifié (1970)

    Johannes Brahms (1833-1897)

    Quintette pour piano et cordes opus 34

    Lire la suite
    • Brahms
    • Crumb
  • Igor Stravinsky (1882-1971)

    Trois pièces pour clarinette seule (1919)

    Serguei Ivanovitch Taneiev (1856-1915)

    Canzone pour clarinette et piano (1883)

    Trio à cordes op. 31 en mi bémol

    Johannes Brahms (1833-1897)

    Quatuor pour piano et cordes

    Lire la suite
    • Brahms
    • Stravinski
    • Taneiev
  • Johannes Brahms (1833-1897)

    Liebestreu opus 3 n° 1

    Von ewiger Liebe opus 43 n° 1

    Die Mainacht opus 43 n° 2

    An die Nachtigall opus 46 n° 4 pour voix et piano

    Ernest Chausson (1855-1899)

    Lire la suite
    • Beethoven
    • Brahms
    • Chausson
    • Schubert

Dans la presse

  • La qualité au rendez-vous du festival de musique de chambre de Pont-Croix Lire la suite
    image Télégramme (27/10/2020)
  • "Les jeunes musiciens, tous résidents de la fondation Singer-Polignac, prennent un plaisir évident à revenir chaque année à Pont-Croix, et Lire la suite
    image Télégramme (21/10/2020)
  • 1
  • 2